Les Performances sportives Usmistes des années 50s

 

Les Performances sportives Usmistes 

Les années 50s 

Présentation sommaire par Lahcène BELAHOUCINE

 

Pendant ces six dernières éditions jusqu’au boycott de mai 1956 (voir chapitre ci-dessous), l’ogre SCBA revint à la charge avec une nouvelle génération menée par leur capitaine Gros et les trois musulmans de Bel Abbès Aber, Bengamra, Benyamina puis Saïd  Amara pour récolter 5 titres consécutifs (52 à 56) laissant le premier en 1951 aux Mascaréens du Ghali composé de valeureux champions Belaouni, Djaker, El Gotni, Gaucher, Ghassoul, Ahmed Houpa, Khalifa, Khalfi,  Khitri, Moumène, Sadek.

 

Pourtant l’USMO disposait d’un effectif pléthorique avec une pléiade de capés de la Sélection d’Oranie : Aroumia, Zoubir, Bendjahène, Naïr Larbi, Lazni, Boudjellal, Fnoun, Moussa, Soualmia, Nekkache sans omettre les Cherraka, Kechache, Tahar et autres réservistes Abed, Belaleug, Grine, Mimoun, Reguieg ‘Pons’, Tazi, Zrégo, et tant d’autres jeunes talents capables de former largement une très bonne équipe B aussi compétitive.

 

Il est vrai que durant toute cette période, l’USMO était dans le collimateur de l’Autorité coloniale et rien ne lui fut épargné.

 

Malgré ce palmarès vierge de ces six dernières éditions de DH, l’USMO avec son équipe de rêve produisait un football chatoyant très prisé par les spectateurs des deux communautés et semait la crainte et le respect de ses adversaires de tout bord sur tous les stades d’Afrique du Nord et même au delà.

 

 

USM Oran des années 50

 

 



13/02/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres