Le football national en deuil: Bendrama n'est plus

 

Le football national en deuil: Bendrama n'est plus

par Adjal L.

Le Quotidien d'Oran

 

 

              On savait qu'il était malade, mais on espérait qu'avec sa robuste constitution de sportif, il s'en sortirait. Hélas Bendrama Nadir Belkacem s'est éteint dans la nuit de samedi à dimanche, à minuit, à son domicile d'Ozoir-La-Ferrière, dans la région parisienne où il s'était installé. Ainsi prend fin le parcours de ce «capitaine au long cours» comme nous l'avions surnommé il y a quelques années. Fils de Médina Jedida, Bendrama a fait du sport sa raison de vivre. Il a bourlingué en Espagne et en France et s'est distingué par sa méthode. Selon lui, chaque footballeur devait être un athlète. Il a terminé sa carrière comme entraîneur joueur, obtenant après 1962 de très bons résultats avec la JS El-Biar et le WA Tlemcen où personne ne l'a    oublié.

        Responsable technique de la sélection algérienne de l'Amicale, Bendrama a prêté son précieux concours à l'équipe nationale lors de la préparation de cette dernière à la veille des Coupes du monde 1982 et 1986. L'ancien arbitre international Belaïd Lacarne, à l'époque président de la FAF, a été témoin des efforts fournis par Bendrama. Longtemps hospitalisé en raison d'une tumeur maligne, Bendrama a quitté ce monde entouré par sa famille.

A Dieu nous appartenons, à Dieu nous retournons.

 

 



30/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres