A.G.E de l'USMO du 22/12/2010

 

ASSEMBLEE GENERALE DE L'USMO

M. HADJ MOKHTAR BOUGHRASSA PASSE LE TEMOIN


Par Mohamed BENZAOUI

 

                   C'est mercredi 22/12.2010 que s'est déroulée l'assemblée générale ordinaire du club de l'USMOran. Sur les quatre vingt cinq membres qui la composent plus des deux tiers étaient présents ; ce qui a permis aux travaux de se tenir conformément à la loi. Apres avoir remercié l'assistance et tous ceux qui avaient tenu à assister aux débats le Président sortant Hadj Mokhtar BOUGHRASSA a brièvement rappelé les conditions difficiles dans lesquels il a été amené à prendre en mains les destinées du club en 2004. Il a mis l'accent sur les difficultés financières liées aux subventions insignifiantes et aux recettes dérisoires qui ont empêché le club d'obtenir des résultats plus conséquents sur le   terrain.


                   Il fit ensuite la lecture des bilans moral et financier pour l'exercice 2010 desquels il ressort que malgré toutes sortes de tracasseries, qu'ils sont loin d'être négatifs .Effectivement le budget a pu être équilibré grâce a une gestion saine et rigoureuse. Une fois ces bilans adoptés à la quasi unanimité le président sortant a annoncé que le moment était venu pour lui de passer le relais. A quatre vingt ans il juge que ses obligations familiales et une relative fatigue ne lui permettent plus de faire ça à une pression quotidienne qu'engendre la gestion d'un club. Il a également exhorté tous les présents à se mobiliser afin de donner une impulsion nouvelle au doyen oranais qui a besoin d'un sang   nouveau.


                  Une commission chargée de recueillir les candidatures a été mise en place. Elle est constituée de messieurs BOURAS Saïd, Hadj FADLALLAH Benali ET BOUDERBALI  LAHOUARI. Les travaux se sont déroulés dans le calme la discipline et dans la plus grande sérénité. Les quelques intervenants ont rendu hommage a tous ceux qui depuis de longues années portent à bout de bras un club qui souffre d'indifférence et d'esseulement malgré son passé historique.  Notons la présence des anciens comme BOUDJELLAL, FENOUN, MEDJAHED, BENDJAHENE, BOUZIDI, BENMOHAMED (COUSCOUS),  ABOUKEBIR, SAID Houari qui ont tenu à apporter leur soutien à un club qui appartient au patrimoine sportif et historique de la ville d'Oran.

           

Monsieur Hadj Mokhtar BOUGHRASSA    


«Je passe le relais conscient d'avoir   rempli mon devoir »  


           « Vu mon âge et mes obligations j'estime qu'il est temps pour moi de passer le relais. Je quitte la présidence certes, mais je reste pour apporter mon aide matérielle et morale à un club qui a besoin de redécoller. Je me retire en toute sérénité et conscient d'avoir rempli mon devoir envers un club qui me tient à cœur. De la même manière que l'ont fait avant nous nos ainés, il faut transmettre le témoin a ceux qui ont de l'énergie et du temps à consacrer a sa gestion.. De nos jours ce n'est pas évident. Pour ma part j'ai la conscience en paix car contrairement à beaucoup je n'ai pas dilapidé le patrimoine de l'USMO qui continue à fonctionner malgré les difficultés de toutes sortes. Je rends hommage à tous ceux qui m'ont aidé, soutenu au prix de beaucoup de sacrifices. Et la je pense inévitablement à Monsieur BENCHARIF Lahouari en premier lieu qui est depuis des années sur la brèche, sans dissocier tous les autres. »


Monsieur Rabie BOUAKEUL candidat a la presidence


« Remettre l'USMO à sa véritable place est ma seule  motivation»


            « L'USMO c'est ma jeunesse et c'est un club où j'ai évolué il y a plus de trente ans. Si je suis élu et que l'on me fait confiance je ne viendrais pas avec des promesses que je ne saurais tenir. J'ai un programme sur le moyen et long terme. D'abord sauver la saison en maintenant le club et puis préparer l'avenir. L'avenir, c'est la base et l'école de football d'où devront sortir ceux qui seront appelés un jour à défendre avec honneur et fierté les couleurs de ce club prestigieux.  Les portes sont grandes ouvertes à tous ceux qui peuvent apporter leur contribution et un plus. Je suis conscient que j'hérite d'un club pas comme les autres en raison de son passé séculaire. Mais c'est un club sans histoire, tranquille qui malgré ses déboires sportifs ne peut laisser de marbre. On y sent beaucoup de sérénité et une relative stabilité. Je serais heureux de remettre un jour le club à un niveau digne de son standing et de laisser derrière moi mon empreinte. Seul l'histoire sera à ce moment  apte à nous juger.»

 



 

 



27/12/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres